Initiative de Justice pour mineurs de l’IIJ : Atelier régional conjoint IIJ- ONUDC pour l’Asie du Sud-Est

Starting Date2018-11-19 Ending Date2018-11-21

Du 19 au 21 novembre 2018, l’Institut International pour la Justice et l’État de droit (IIJ) a organisé conjointement avec l’Office des Nations Unies contre la drogue et le Crime (ONUDC) à Bangkok, en Thaïlande, un atelier régional de praticien sur la justice pour mineurs dans le contexte de la lutte contre le terrorisme. L’atelier a été organisé avec le soutien financier du Canada et la Suisse et a rassemblé des juges, procureurs, enquêteurs, agents de correction, travailleurs sociaux et des avocats de cinq pays du Sud-est asiatique (Indonésie, Malaisie, Birmanie, Philippines et Thaïlande). L’atelier a exhibé la capacité de IIJ et de l’ONUDC de travailler ensemble avec succès en se fondant sur leurs compétences et leurs synergies spécifiques afin de promouvoir l’application des normes internationales de justice pour mineurs dans les procédures et les pratiques nationales et d’apporter une aide de renforcement des capacités à cet égard.

L’événement était le cinquième d’une série d’ateliers organisés par l’IIJ, conçus pour faciliter la mise en œuvre opérationnelle du mémorandum de Neuchâtel du GCTF sur la Justice pour mineurs dans un contexte de lutte contre le terrorisme. Il s’appuyait sur la boîte à outils spécialement conçu, par l’IIJ à cet effet et le manuel de l’ONUDC sur les enfants recrutés et exploités par des groupes terroristes extrémistes et violents : le rôle du système judiciaire et ses manuels de formation. Des discussions approfondies et des exercices de groupe visant à explorer comment les systèmes nationaux de justice pour mineurs actuels correspondent aux standards internationaux et aux bonnes pratiques pour la prévention du recrutement et de l’exploitation des enfants par des groupes terroristes extrémistes et violents, ainsi que le traitement des enfants dans les cas liés au terrorisme et identifier les domaines où plus de travail doit être fait. Ces débats ont été animés par des experts du Canada, de la Suisse, de l’Initiative fondamentale pour la justice des mineurs, l’ANASE et l’ONU. Les résultats des exercices et discussion des cinq ateliers seront reflétés dans le guide de l’IIJ au profit des procureurs en matière de justice pour mineurs que compile l’IIJ dans l’ensemble de l’Initiative, qui serviront ensuite de base à l’élaboration de lignes directrices visant à renforcer la mise en œuvre de bonnes pratiques du mémorandum de Neuchâtel dans les législations nationales et les procédures judiciaires.

1