Atelier de l’IIJ pour lutter contre le terrorisme d’origine nationale à destination des praticiens

Starting Date2018-04-25 Ending Date2018-04-26 La Valette, Malte

Les 25 et 26 avril 2018, l’Institut international pour la justice et l’État de droit (IIJ) a organisé le second et dernier atelier destiné aux praticiens dans le cadre de l’initiative du GCTF pour lutter contre le terrorisme d’origine nationale. Ce deuxième atelier, qui portait sur les mesures de justice pénale visant à prévenir, détecter et combattre le terrorisme « domestique », a rassemblé plus de 60 décideurs politiques, universitaires, représentants des forces de l’ordre, enquêteurs, juges, procureurs et agents pénitentiaires de 23 pays et 18 organisations pour un atelier complet et interactif de deux jours. Les participants ont partagé des modèles et des outils efficaces, des études de cas et les enseignements tirés sur divers thèmes, parmi lesquels le lien entre la criminalité et le terrorisme domestique, les outils efficaces d’évaluation des risques et les approches pluridisciplinaires pour identifier, évaluer et répondre aux personnes présentant des niveaux de risque différents, le partage d’informations intra- et inter-gouvernemental, et la communication efficace avec le public et les médias. Les participants ont apporté des contributions inestimables aux bonnes pratiques, qui visent à identifier les actions concrètes que les gouvernements peuvent entreprendre pour relever efficacement les défis liés au terrorisme domestique. Les bonnes pratiques serviront de document complémentaire au Mémorandum de La Haye-Marrakech du GCTF sur les bonnes pratiques pour répondre plus efficacement au phénomène des « combattants terroristes étrangers ».  Le premier atelier pour les praticiens – axé sur la prévention et la détection – s’est tenu à Malte du 31 janvier au 1er février 2018. Le projet de bonnes pratiques sera soumis aux membres du GCTF pour examen en juin 2018.

Pour plus d’information sur cet événement merci de contacter Allison Curtis

France with US and Morocco (female panellists)