Axe de travail de l’IIJ sur les interventions multi-acteurs de prévention et de lutte contre l’extrémisme violent : Atelier de formation en ligne pour la conception et la mise en œuvre de programmes d’intervention multisectoriels de prévention et de lutte contre l’extrémisme violent fondés sur l’État de droit en Macédoine du Nord.

Starting Date2021-03-22 Ending Date2021-03-26

Les 22-23 et 25-26 mars, l’IIJ, en collaboration avec la mission de l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) à Skopje, a organisé un atelier en ligne rassemblant 30 représentants des autorités nationales et municipales et de la société civile de Macédoine du Nord. À l’instar de celui organisé en janvier de cette année, cet atelier s’est concentré sur la conception et la mise en œuvre de programmes d’intervention multidisciplinaires de prévention et de lutte contre l’extrémisme violent prenant en compte le contexte et les besoins locaux, notamment par le biais de mécanismes d’orientation.

ExGRlmVXMAEUqtZ

La collaboration multisectorielle et sur plusieurs niveaux au sein des pays est de plus en plus perçue par les décideurs politiques et les praticiens comme une approche importante pour l’identification, l’intervention, la réorientation et le soutien aux individus considérés comme « vulnérables », « à risque » ou déjà engagés sur la voie de la radicalisation menant à l’extrémisme violent et/ou ayant exprimé un intérêt pour le terrorisme, sans toutefois avoir commis de crimes.

Conscient de l’efficacité de ces formes de collaboration, l’IIJ, avec le soutien de l’Union européenne, œuvre à la conception d’un programme de formation innovateur destiné à soutenir la conception et la mise en œuvre de programmes d’intervention multisectoriels de prévention et de lutte contre l’extrémisme violent dans le monde. Les objectifs de l’atelier sont donc doubles :

  • Doter les praticiens participants de compétences complémentaires sur la manière de concevoir et de mettre en œuvre des interventions multisectorielles de prévention et de la lutte contre l’extrémisme violent répondant à une vision globale de l’extrémisme violent et fondées sur l’État de droit, en s’appuyant sur les efforts récents déployés aux niveaux national et municipal,
  • Ajuster et perfectionner le programme en fonction des retours d’information reçus, afin de mieux répondre aux objectifs lors des prochaines itérations.
ExGRlmVXMAEUqtZ

Les deux premiers jours de l’atelier ont été consacrés à la collaboration et à la création de partenariats, à la nécessité de veiller à ce que les divers acteurs impliqués dans les programmes d’intervention multisectoriels partagent une même compréhension de la terminologie et des concepts applicables, à l’identification des caractéristiques communes à ces programmes tout en admettant qu’il ne peut y avoir de modèle unique et à l’évaluation des capacités et des ressources disponibles.

Les deux derniers jours ont porté sur l’élaboration d’un dispositif de collecte d’informations sur les personnes pouvant bénéficier du programme, l’évaluation des vulnérabilités, des besoins et des points forts, la conception et à la mise en œuvre d’interventions sur mesure, ainsi que les considérations à prendre en compte pour le suivi et l’évaluation du programme dans son ensemble et au travers des interventions individuelles menées ou encadrées.

ExGRlmVXMAEUqtZ

L’atelier a allié la théorie (partage de connaissances et d’outils) à la pratique (mise en situation et études de cas) et s’est conclu par un exercice de synthèse permettant aux praticiens d’appliquer et de partager leurs nouveaux acquis en élaborant un modèle de programme multi-acteurs adapté au contexte local.

Grâce aux commentaires recueillis, l’IIJ affine actuellement son programme de formation, qui sera publié et diffusé dans les prochains mois auprès des acteurs concernés.