Initiative de l’IIJ pour lutter contre le terrorisme « domestique » : Lutter contre le terrorisme obéissant à des motifs de nature raciale ou ethnique

Starting Date2019-11-05 Ending Date2019-11-07

Entre le 5 et le 7 novembre 2019, l’IIJ a convié 36 décideurs politiques, universitaires et praticiens à un atelier exploratoire sur le terrorisme à caractère racial et ethnique, à La Valette, Malte.  L’atelier, organisé dans le cadre de l’Initiative de l’IIJ relative au terrorisme domestique, et soutenu par les gouvernements américain et espagnol, a réuni des praticiens venus de 12 pays d’Afrique, d’Asie, d’Amérique du Nord et des Caraïbes, ainsi que les représentants de 13 organisations internationales.

Le nombre croissant d’actes de terrorisme obéissant à des motifs de nature raciale ou ethnique à travers le monde reflète une tendance inquiétante dont les manifestations et les répercussions peuvent être multiples.  Des recherches récentes suggèrent également une transition inquiétante vers une menace transnationale, illustrant notamment une évolution dans la manière dont les organisations créer des liens et collaborent.

EIrWt_zXYAAwjCD

L’IIJ a organisé cet atelier de réflexion afin de mieux définir et comprendre la menace que représente le terrorisme à caractère racial ou ethnique, d’examiner les leçons à retenir des efforts déployés pour éliminer les organisations djihadistes mondiales et de définir les prochaines étapes pour faire face à ce phénomène récemment généralisé, probablement sous la forme d’un plan d’action destiné à être mis en œuvre par l’ensemble des acteurs de la lutte antiterroriste, mais pour le moment, la priorité est donnée à l’examen d’approches générales et axées sur les praticiens au niveau des communautés locales.

Pendant l’atelier, les participants ont examiné les modus operandi les plus récents en matière de terrorisme à caractère racial ou ethnique ainsi que le fonctionnement des organisations terroristes. Ils ont tenté d’identifier des biais d’évaluation et de hiérarchisation des risques, des façons de communiquer les renseignements acquis, d’échanger les dispositifs et les processus visant à détecter et déjouer les activités terroristes à caractère racial ou ethnique et à traduire les auteurs de ces actes en justice ainsi que les leçons tirées de l’élaboration de réponses intégrées et efficaces pour contrer cette menace. Les praticiens présents ont fait parts de leurs expériences et des enseignements tirés tout au long de cet atelier dynamique et particulièrement interactif.

EIrWt_zXYAAwjCD

Les participants ont été répartis en petits groupes de travail ce qui leur a permis de débattre plus longuement des questions soulevées en séance plénière. Les thèmes récurrents, les lacunes en matière d’information, mais aussi les terrains d’entente en matière de compréhension, les bonnes pratiques et les recommandations qui sont ressortis de cet atelier serviront de base aux futures interventions. Les trois dernières séances étaient axées sur la mise au point de ripostes pour faire face au terrorisme à caractère racial ou ethnique qui permettront également à façonner l’avenir et de déterminer la marche à suivre pour l’Institut.

Les participants ont fait savoir que l’atelier leur avait permis d’améliorer leur connaissance et leur compréhension du terrorisme à caractère racial ou ethnique, en particulier de l’extrémisme de droite.  Tous ont reconnu les nombreuses similitudes entre le terrorisme obéissant à des motifs de nature raciale ou ethnique et le Djihadisme islamique, mais ils ont également mis l’accent sur les différences qui font de cette forme particulière du terrorisme un phénomène unique.  De nombreux participants ont indiqué qu’ils continueraient à mener des recherches, à partager des renseignements et à coordonner leurs efforts avec l’IIJ et les autres participants afin de faire face au défi que représente le terrorisme à caractère racial ou ethnique à l’échelle nationale et internationale.