Initiative de l’IIJ en matière de justice des mineurs : Atelier sectoriel en ligne des agents pénitentiaires

Starting Date2020-09-01 Ending Date2020-09-04 Atelier en ligne

Du 1er au 4 septembre 2020, l’IIJ a organisé le plus récent atelier d’une série d’ateliers sectoriels de renforcement des capacités dans le cadre de l’initiative de l’IIJ en matière de justice pour mineurs. L' »Atelier sectoriel en ligne des agents pénitentiaires » a rassemblé 37 praticiens de quatorze pays du Sahel, d’Afrique du Nord, d’Afrique de l’Est et d’Asie du Sud-Est. Au nombre de ces participants, il y avait des agents chargés du contrôle judiciaire, des agents en charge de la réhabilitation et de la réinsertion, des agents de protection sociale, des travailleurs sociaux, des psychologues, des enquêteurs, des avocats et des juges – des praticiens travaillant en première ligne de la détention des mineurs dans les affaires de terrorisme.

L’objectif principal de l’atelier était de renforcer la capacité de ces praticiens à utiliser et à promouvoir des pratiques efficaces pour protéger les droits et garantir l’intérêt supérieur de l’enfant en tant que considération primordiale dans les affaires de terrorisme impliquant des mineurs. La formation a mis en évidence le contenu du Guide de l’IIJ à l’usage des agents pénitentiaires pour les praticiens de la justice des mineurs (Guide de l’IIJ à l’usage des agents pénitentiaires), qui soutient la mise en œuvre et l’opérationnalisation du Mémorandum de Neuchâtel du Forum mondial de lutte contre le terrorisme (GCTF) sur les bonnes pratiques de justice pour mineurs dans le contexte de la lutte contre le terrorisme (ci-après le Mémorandum de Neuchâtel).

Picture2

Les praticiens ont été divisés en deux groupes afin de faciliter des échanges plus fluides dans différentes langues et à travers les fuseaux horaires.

Au cours des échanges dynamiques de l’atelier, les praticiens ont partagé leurs approches pour prendre soin de l’enfant au cours de son séjour en détention pour favoriser son développement positif et ont reçu une formation sur la maturité du cerveau de l’enfant et ses effets sur le jugement et la prise de décision. Les praticiens ont discuté des principes d’une réhabilitation efficace des mineurs, de la manière de développer des relations de confiance avec les enfants pendant leur détention, et des bonnes pratiques pour construire des réseaux solides et collaboratifs.

En ce qui concerne la réintégration, les discussions ont porté sur les défis posés par la réintégration d’un enfant au sein d’une famille. Les praticiens ont partagé des exemples et des pratiques réels de leurs juridictions respectives et ont examiné les circonstances dans lesquelles la réintégration au sein de la famille ou de la communauté peut ne pas être dans l’intérêt supérieur de l’enfant.

Picture2

Le 4 septembre 2020, les praticiens se sont réunis à nouveau pour une dernière session plénière sur une plateforme multilingue. Un cas pratique, s’appuyant sur les mesures à prendre du Guide de l’IIJ à l’usage des agents pénitentiaires et du Mémorandum de Neuchâtel, a favorisé des échanges consistants de pratiques et de perspectives.

Les praticiens ont félicité l’IIJ pour avoir continué à remplir sa mission de renforcement des capacités pendant la pandémie sanitaire mondiale de COVID-19 grâce à l’utilisation de plateformes en ligne innovantes. L’IIJ a été ravi de constater un tel engagement de la part de nos participants praticiens et d’entendre qu’ils ont trouvé la formation substantielle et utile.

Vous trouverez des informations sur les ateliers précédents de cette série d’ateliers sectoriels: procureurs et magistrats instructeurs, juges, avocats, enquêteurs.

Pour plus d’informations sur cet atelier ou sur l’Initiative de l’IIJ en matière de justice pour mineurs, veuillez contacter le Chargé de Programme à l’IIJ, M. Emerson Cachon.