Initiative de l’IIJ sur les CTE de retour dans leur pays : réinsertion et réintégration des combattants terroristes – Atelier final de renforcement des capacités pour le Tchad et le Mali

Starting Date2020-02-04 Ending Date2020-02-06

Du 4 au 6 février 2020, l’Institut international pour la Justice et l’État de droit (IIJ) a organisé le dernier d’une série de sept ateliers de renforcement des capacités sur la réinsertion et la réintégration des combattants terroristes au Tchad et au Mali.

L’atelier a marqué une étape importante dans ce projet généreusement financé par le gouvernement des Pays-Bas et organisé dans le cadre de l’Initiative sur les combattants terroristes étrangers de retour au pays, l’une des principales initiatives de l’IIJ. Il fait suite à six ateliers de renforcement des capacités (trois au Tchad et trois au Mali), dont l’objectif était d’élaborer des recommandations et des plans d’action pour inclure la réinsertion et la réintégration des combattants terroristes dans les politiques nationales de lutte contre l’extrémisme violent des deux pays.

EQAy9tfXkAEbFHj

Ce dernier atelier commun a permis aux praticiens des deux pays de présenter leurs recommandations et plans d’action respectifs. L’atelier a rassemblé des juges, des procureurs, des enquêteurs, des agents pénitentiaires, des gendarmes, des travailleurs sociaux et des chefs religieux de diverses organisations du Tchad et du Mali, des consultants des Pays-Bas et du Royaume-Uni, ainsi que des représentants du Ministère néerlandais des Affaires étrangères, du Fonds mondial pour l’engagement de la communauté et la résilience (GCERF), de Hedayah, du CTED et de l’UNICRI.

EQAy9tfXkAEbFHj

Suite à ce dernier atelier, les praticiens tchadiens et maliens sélectionnés travailleront à la concrétisation des recommandations et des plans d’action. Des visites d’évaluation à N’Djamena, au Tchad, et à Bamako, au Mali, sont prévues pour septembre 2020 afin d’évaluer la mise en œuvre et la réalisation des objectifs de ce projet.

EQAy9tfXkAEbFHj

Ledit projet favorise la mise en œuvre des principales recommandations énoncées dans l’Addendum au Mémorandum de La Haye-Marrakech sur les bonnes pratiques pour répondre plus efficacement au phénomène des combattants terroristes étrangers, axé sur les combattants terroristes étrangers de retour dans leur pays du Forum mondial de lutte contre le terrorisme (GCTF).