Initiative des CTE rentrant de l’IIJ: Réhabilitation et réintégration de combattants terroristes étrangers rentrant – atelier de renforcement des capacités

Starting Date2019-01-22 Ending Date2019-02-24

Du 22 au 24 janvier 2019, l’Institut International pour la Justice et l’état de droit (IIJ) a organisé un atelier sur « l’application du Mémorandum et de l’addendum de La Haye-Marrakech pour coordonner une répondre efficace au phénomène des CT (combattants terroristes) – CTE (combattants terroristes étrangers) – CTE rentrant au Tchad » à N’Djamena, Tchad. L’atelier a réuni des juges, des procureurs, des enquêteurs, des agents de correction, des travailleurs sociaux, des psychologues et des chefs religieux de diverses organisations du Tchad, ainsi que des experts nationaux et internationaux en la matière, pour partager les expertises et les expériences concernant les bonnes pratiques du GCTF, la stratégie nationale de lutte contre l’extrémisme violent (CVE) et les stratégies visant à améliorer la coopération inter-institutions et le travail d’équipe pluridisciplinaire dans le cadre des programmes de réhabilitation. Au cours des discussions approfondies et des exercices en groupe, les participants ont débattu pour un addendum possible à la stratégie nationale de lutte contre l’extrémisme violent (CVE) du Tchad pour la réhabilitation et la réinsertion des délinquants terroristes, qui sera discuté et développé lors du prochain atelier en mars 2019.

L’atelier du Tchad s’était réuni sous l’Initiative de l’IIJ sur le retour des combattants étrangers et fait partie d’un programme – financé par le gouvernement des Pays-Bas – sur la réhabilitation et la réinsertion des délinquants terroristes avec un accent particulier sur le Tchad et le Mali. Le projet met en œuvre les recommandations articulées de l’addendum du GCTF au mémorandum de la Haye-Marrakech sur les bonnes pratiques pour une intervention plus efficace au phénomène de CTE (combattants terroristes étrangers), en mettant l’accent sur les CTE (combattants terroristes étrangers) rentrant. L’atelier à N’Djamena a été le premier des quatre ateliers de renforcement des capacités avec le Tchad.  Séparément et simultanément, quatre ateliers de renforcement des capacités ont été organisés au Mali, dont le premier a eu lieu en décembre 2018.