L’Initiative de l’IIJ relative aux enquêtes: 2ème volet – Renforcer les capacités en matière d’enquêtes interinstitutionnelles fondées sur le renseignement et la collecte de preuves dans le contexte de la lutte antiterroriste

Starting Date2019-09-16 Ending Date2019-09-20

Du 16 au 20 septembre 2019, l’IIJ, en collaboration avec le Haut-Commissariat du Royaume-Uni à Yaoundé, a réuni les hauts fonctionnaires du Ministère de la Justice camerounais, du Tribunal militaire, de la Délégation Générale à la Sureté Nationale (DGSN), de la gendarmerie et de la Direction générale de la recherche extérieure (DGRE), en vue de lancer un programme de formation conçu spécialement pour renforcer la collaboration interinstitutionnelle, développer le renseignement et garantir la règle de la meilleure preuve dans le domaine de la lutte antiterroriste.

Invest_1

Joe Connell, conseiller enquêteur principal de l’IIJ et ancien enquêteur principal de la police métropolitaine britannique, spécialisé dans la lutte antiterroriste à New Scotland Yard, a déclaré : « C’est toujours un plaisir de travailler en collaboration avec des collègues camerounais. Leur professionnalisme et leur enthousiasme à l’égard d’une amélioration permanente et ce, malgré la gravité et la complexité de la menace, sont très encourageants. »

Connell a dispensé la formation avec l’aide de M. Ian Stanier, également ancien enquêteur principal du Royaume-Uni, reconverti en éminent universitaire spécialiste du domaine, et de Mme Maria Ladron de Guevara, consœur de l’IIJ. Les prochains modules de formation comprendront un volet sur les renseignements et les preuves électroniques et numériques ainsi que sur les enquêtes financières et l’entraînement aux opérations conjointes.

La formation a été organisée par Son Excellence Rowan Laxton, haut-commissaire britannique auprès de la République du Cameroun, et a été lancée en présence du chef des services diplomatiques britanniques, Sir Simon Mcdonald KCMG KCVO, Sous-secrétaire d’État permanent des Affaires étrangères et du Commonwealth du Royaume-Uni. La formation bénéficie d’un soutien appuyé du lieutenant-colonel Sid Purser, haut conseiller militaire britannique au Cameroun, et de son personnel.

L’atelier, particulièrement interactif, s’est conclu sur vingt recommandations élaborées parles les praticiens camerounais, dans la droite ligne des bonnes pratiques internationales, pour améliorer les efforts de lutte antiterroriste dans le domaine de la justice pénale.

Invest_1