Yémen : Atelier de « formation des formateurs » sur la coopération internationale pénale en matière de terrorisme dans le respect des droits de l’Homme et de l’État de droit

Starting Date2015-01-12 Ending Date2015-01-16 La Valette, Malte

L’IIJ a accueilli du 12 au 16 janvier un atelier de formation des formateurs sur la coopération internationale sur le plan pénal en matière de terrorisme, dans le respect des droits de l’Homme et de l’État de droit.  L’atelier, qui était financé par le gouvernement du Danemark, était le quatrième de la série d’ateliers de formation des formateurs prévus et mis en œuvre conjointement par l’ONUDC, le Ministère de la Justice et l’Institut de formation judiciaire du Yémen. Les dix-neuf fonctionnaires yéménites venus à l’IIJ proviennent des Ministères de la Justice, des Affaires étrangères et des Affaires juridiques, du bureau du Procureur général, du pouvoir judiciaire, de l’école de police et de l’Organisation de sécurité politique et du Bureau de sécurité nationale.  L’atelier a permis aux participants de recevoir une formation approfondie sur des sujets spécifiques liés aux réponses de la justice pénale au terrorisme afin de leur permettre de servir de formateurs pour des ateliers de formation similaires ultérieurs. L’atelier comprenait 1) des présentations faites par cinq des participants en vue de préparer les cours qu’ils dispenseront dans les établissements de formation yéménites ; 2) des présentations faites par l’ONUDC, l’IIJ et d’autres experts internationaux ; 3) des exercices pratiques que les participants ont préparés et soumis à l’avance concernant des demandes fictives d’extradition et d’entraide judiciaire dans un cas hypothétique de coopération avec l’Italie, qui ont été analysées et discutées avec l’expert italien pendant le programme ; et 4) des discussions sur la méthodologie de formation. À l’issue de cet atelier, les participants ont approfondi leur connaissance du droit international et yéménite en matière d’extradition et d’entraide judiciaire et du principe des droits de l’Homme dans les affaires de terrorisme.  Le renforcement des capacités à cet égard a été identifié comme une priorité par le Ministère de la Justice du Yémen.

DSCF0025